Livres: De la Nouvelle Zélande à l’Allemagne

a5d93ca4c74f0e32f26bc5f6b2d94a7c

 

Ce mois-ci  j’ai lu la suite des aventures des familles Warden et O’Keefe  dans le 2ème tome : Le chant des esprits, de Sarah Lark . Puis je suis tombée pendant la seconde Guerre Mondiale avec La voleuse de livres de Markus Zusak. J’ai beaucoup voyagé avec mes deux lectures. Venez, je vous emmène 😉

 

Le chant des esprits      Sarah Lark

En 1852, Hélène et Gwyneira ont quitté l’Angleterre pour venir s’installer en Nouvelle-Zélande. Aujourd’hui, au crépuscule d’une vie mouvementée, les deux pionnières, toujours liées par une amitié indéfectible, s’inquiètent pour leurs petites-filles, Elaine et Kura, deux cousines que tout oppose.Belle mais capricieuse, Kura possède une voix magnifique. Portée par la perspective d’une carrière internationale, elle refuse d’assumer son rôle d’héritière de Kiward Station, le domaine familial, pour se consacrer au chant.Lorsque Kura rencontre William, le fiancé d’Elaine, ce dernier tombe aussitôt sous le charme de la jeune métisse. Dès lors, le charme couve…Deux femmes qui refusent de courber le dos et désirent assouvir leurs rêves…

Mon avis: Au début du roman, l’action tarde à venir mais une fois que la première péripétie est donnée, on replonge complètement dans les aventures de ces 2 familles. Je regrette que l’on ne parle pas assez des grands parents. J’apprécie le fait que les personnages évoluent au fil des pages, surtout Elaine qui subit une vraie transformation dans son caractère.  On imagine sans mal la Nouvelle Zélande du XIX ème siècle. La fin est inattendue et j’ai aimé être surprise.  Il existe un 3ème tome mais la fin de celui-ci suffit amplement pour moi.

« Ne plus monter à cheval, c’est comme mourir. »

*****

La voleuse de livres   Markus Zusak

Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité. Liesel Meminger y est parvenu. Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s’est arrêtée. Est-ce son destin d’orpheline dans l’Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt inhabituel ? Ou bien sa force extraordinaire face aux événements ? Au moins que ce ne soit son secret…
Celui qui l’a aidée à survivre. Celui qui a même inspiré à la Mort ce si joli surnom : la Voleuse de livres.

Mon avis: J’ai trouvé ce roman étrange. C’est le premier mot qui me vient à l’esprit. J’ai un avis assez mitigé, je ne suis pas sûre de l’avoir apprécié. J’aime le contexte, l’Allemagne nazie est une période historique intéressante. Voir ce pays sous les ordres d’Hitler à travers les yeux d’une fillette est un nouveau point de vue. Ce livre est déroutant, on ne sait pas trop où il nous emmène, où veut-il en venir ? J’ai mis du temps à lire car le rythme est lent, linéaire. Liesel reste un personnage touchant, on a envie de savoir ce qui va lui arriver. Je pense qu’il faut vous faire votre propre opinion sur ce roman, pour ma part je ne le lirai pas de nouveau mais ce n’est pas non plus le pire livre que j’ai lu. 😉

« Je m’étonnerai toujours de ce que les humains sont capables, même quand les larmes les aveuglent et qu’en titubant et en toussant, ils continuent à avancer, à chercher et à trouver »

*****

Pix: rien à voir mais j’adore cette citation , pix trouvée sur Pinterest
Lolli
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s