Séries automnales

 

Depuis la reprise du boulot, je n’ai pas trop le temps de regarder des séries. Alors voici mes 2 séries d’octobre qui arrivent un peu tard je le reconnais 😉 Je n’ai même pas eu le temps de regarder la saison 2 de Stranger Things !

 

103282.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Engrenages

 

Résumé: Au travers d’un jeune procureur, d’une capitaine de police, d’un juge d’instruction et d’une avocate pénaliste, cette série décrit la vie du palais de justice de Paris, ses rouages, ses acteurs, ses petites combines.

Mon avis: Je n’apprécie pas particulièrement les séries françaises. Cette série est mon exception. Elle est brutale, sans fioritures, avec des personnages complexes et poignants que l’on suit à travers des enquêtes où la vérité n’est jamais celle que l’on croit. La saison 6 est un réel plaisir, cette longue attente valait le coup. 🙂

 

395435.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

The Affair

 

Résumé: Un beau jour, au début de l’été, Noah, un homme marié et père dévoué de quatre enfants, fait la rencontre d’Alison, une femme mariée elle aussi, qui pleure la mort récente de son enfant. Dès le premier regard échangé, le coup de coeur est instantané et partagé. Commence alors une relation adultérine qui détruira leurs mariages respectifs et aura des conséquences dramatiques pour chacun des membres de leurs familles…

Mon avis: Ce n’est pas une série avec beaucoup d’action, elle est plutôt basée sur les personnages et leurs secrets. J’aime bien ce côté secret et on se pose beaucoup de questions. Le fait que cela soit raconté de 2 points de vue est assez intéressant bien que cela peut être un peu languissant parfois. Je n’ai vu que quelques épisodes mais hâte de voir la suite.

 

Pix: sur Allociné
Lolli

Publicités

25 ans

dsc07273

 

 

Un quart de siècle. Que dire à part que le temps passe trop vite ? Je ne suis pas triste, peut être un peu nostalgique. Mais je suis heureuse d’être à 25 ans entourée de personnes formidables qui font que la vie a un sens. Je suis reconnaissante d’avoir eu tous ces moments de bonheur. Et impatiente de découvrir ce qui va m’arriver à l’avenir…

 

Aujourd’hui c’est l’heure du bilan. J’ai tourné un peu la tête vers ces 5 dernières années et je me suis rendue compte que beaucoup de choses ont changé. Et c’est sacrément chouette 🙂

 

Je me suis affirmée

 

La petite fille qui disait toujours oui par peur de blesser les autres, par convenance ou par manque d’autorité n’est plus là. A présent, je sais dire non quand cela me pose problème. Je dis les choses même quand elles ne plaisent pas. Tout simplement parce que ruminer et garder tout à l’intérieur n’est pas une solution. C’est libérateur et ce n’est pas pour autant que les gens ont arrêté de me parler 😉

 

Je sais ce que je veux faire quand je serai grande

 

Ces 5 dernières années m’ont appris à cerner ce qui me plait dans mon travail, ce qui ne me convient pas. Travailler toujours sous la pression n’est pas pour moi. J’ai besoin d’un peu de temps pour analyser les choses et faire bien mon travail. Le contact humain est primordial pour moi. J’ai besoin d’échanges. Alors quand je serai grande, je serai conseillère sociale.

 

J’ai passé mon permis de conduire

 

Eh oui, je n’ai pas eu mon permis à 18 ans comme toutes mes amies, j’avais bien trop peur de conduire. En 2014, je me suis lancée et je l’ai eu en juin. Une sacrée victoire pour moi qui suis une personne qui a la trouille des examens. ( je vous raconte pas l’examen du BTS l’année prochaine  😀 )

 

J’ai fini mon roman

 

Même si je ne suis pas encore publiée, j’ai terminé mon roman. C’est très rare que j’aille jusqu’au bout d’un projet, j’ai la fâcheuse manie de trop m’éparpiller. Cette histoire me tenait à cœur et j’ai pris un vrai plaisir à l’écrire, à la retravailler et à mettre le point final. Je suis fière d’être allée jusqu’au bout. 🙂

 

Je suis devenue plus autonome

 

Grâce à ma voiture, je vais où je veux, quand je veux et sans besoin de personne. C’est une grande liberté que je n’avais pas jusqu’en 2014. Et c’est génial d’être libre de mes mouvements. Quand je veux faire quelque chose, je le fais. Je m’assume.  J’ai un salaire. Je crois qu’on emploie un mot pour définir cette phase: l’âge adulte. 

 

J’ai fait de belles rencontres en amitié

 

C’est un point très important pour moi. L’amitié est essentielle, un pilier important dans ma vie. Les amis c’est une deuxième famille, celle qu’on s’est choisi. Ils sont toujours là pour nous, ils nous font rire, ils nous font voir d’autres horizons, découvrir de nouvelles choses, ils nous font nous dépasser, révèlent le meilleur de nous. Et après une dispute, ils sont toujours là. Fidèles et loyaux. Alors merci L, F et S de faire partir de ceux là ❤

 

Je suis devenue plus forte

 

J’ai des moments de faiblesse comme tout le monde. C’est humain. Mais je résiste, je me dis que ça va aller, après la pluie vient le beau temps. Que les mauvaises choses ne sont pas là pour toujours. Je suis en vie. Je ne suis pas seule pas. Alors oui ça va bien se passer.

 

Je suis plus attentive à moi même

 

S’écouter soi, c’est une chose que j’ai appris durant ces dernières années. Écouter son corps, ses besoins. Écouter ce dont on a envie, ses désirs et ses rêves. C’est fini, je ne m’oublierai plus. Il faut être bien soi même pour pouvoir s’occuper des autres. Si on ne prend pas soin de nous, personne ne le fera à notre place. Alors oui, soyons un peu égoïstes et pensons à nous. Être ainsi ne m’empêche pas d’être une bonne compagne, amie, sœur, fille…

 

Je me suis mise au yoga ( et au sport en général )

 

Un autre changement dans ma vie. Je me bouge. C’est un grand pas pour une pro du canapé/livre que je suis 😉 J’ai encore beaucoup de chemin à faire pour être une accro du sport mais ça ne m’horripile plus et c’est déjà bien ! Le yoga a été une révélation, c’est un vrai remède anti stress qui permet de se poser ici et maintenant et de faire justement attention à soi.

 

Je dis oui aux nouvelles choses

 

J’ose. Je prend sur moi et avant de dire tout de suite non par peur de l’inconnu, je prend le temps ( pas trop sinon je me dégonfle ) et si cela me tente bien, je dis oui. Et c’est très rare que je regrette mon choix, en général je passe des moments mémorables. La peur de l’inconnu ne doit plus être frein. 🙂

 

Je suis plus organisée

 

Avant, je ne notais jamais rien alors j’oubliais. Mémoire de poisson rouge. Maintenant, je fais des listes, des wishlists, des planning, je n’ai plus peur d’organiser un repas ou une semaine de vacances, je suis rodée.

 

J’aime

 

Chaque jour, je me rends compte que la vie est fragile, précieuse et qu’il ne faut pas la gâcher. Qu’il ne faut pas hésiter de dire ce qu’on ressent. D’en être conscient. Alors j’aime, avec mon cœur éléphant, mes bras ouverts pour un câlin et le sourire aux lèvres. ❤

 

 

Pix: Octobre 2016 . Barcelone avec Jules ❤
Lolli

 

 

 

Le jour où j’ai repris mes études

cb80414b11bb8a75c4ed5b6c136edc30

 

 

Fin juin 2017. On parlait d’avenir, de métiers, de travail avec F. On peut être assistante d’éducation pendant 6 ans uniquement dans le public.  Alors après cette conversation sur mon avenir, je suis allée sur le site du CNED et j’ai cherché une formation qui pourrait m’intéresser. Je savais que je voulais travailler dans le social. De fil en aiguille, j’ai lu les infos sur le BTS ESF ( Économie, Social et Familial ), j’ai calculé le financement, j’ai lu les témoignages et après une dernière concertation avec Jules, j’ai envoyé le dossier d’inscription.

Depuis le 27 septembre, je suis étudiante. Qu’est ce que cela change ? Cela chamboule pas mal le quotidien. Comme vous le savez, le CNED est un organisme agréé par l’État qui propose des formations ( CAP, BTS … ), des remises à niveau et des préparations pour passer des concours, le tout à distance. J’ai dû m’organiser entre mon travail, mes cours et le reste c’est à dire ma maison, mon homme, mon cheval, ma vie sociale. Je bosse mes cours quand je ne travaille pas ou quand je surveille une classe calme en permanence. C’est un jonglage permanent qui entraine de la fatigue. Attention je ne regrette pas, je suis heureuse d’avoir un projet et d’avoir repris mes études. Seulement cela a des conséquences sur le quotidien. J’ai peur d’être en retard sur les autres, de ne pas rendre assez de contrôles, peur d’échouer parfois. C’est normal d’avoir peur. Mais j’y crois, je suis motivée et je fais tout pour que cela marche. J’ai un entourage merveilleux ❤

Je n’ai pas de clefs magiques pour réussir. Il faut avoir un entourage qui nous soutient, se faire un planning de travail et ne pas hésiter à poser des questions. Les réseaux sociaux et le forum du CNED répondent à pas mal de questions. Puis il faut avoir la foi et confiance en nous. Je pense que c’est le plus important. 🙂

 

Une nouvelle aventure …

 

 

Pix: prise sur Google Images
Lolli

Lectures d’octobre

FB_IMG_1507879911057

 

Une fois dans ma vie Gilles Legardinier

 

Résumé: Trois femmes, trois âges, trois amies que les hasards de la vie et les épreuves ont rapprochées dans un lieu comme aucun autre.
Trois façons d’aimer, dont aucune ne semble conduire au bonheur.
Séparément, elles sont perdues. Ensemble, elles ont une chance.

Mon avis: Je retrouve enfin la  belle plume de Gilles Legardinier, une histoire touchante et pleine d’humanité. Ces 3 femmes sont parfaites, avec leurs qualités et leurs défauts, leurs failles et leurs faiblesses. J’ai adoré ce livre, je l’ai terminé avec le sourire aux lèvres, émue. ❤

 

« Tu crois vraiment que ça se passe comme ça ? Tu penses réellement qu’un jour on est casée et que l’on n’a plus rien à craindre ? Demande donc à Céline… Le plus dur, jeune fille, n’est pas de commencer, mais de durer. »

*****

 Le théorème des Katherine     John Green

 

Résumé: Dix-neuf fois Colin est tombé amoureux. Dix-neuf fois la fille s’appelait Katherine. Pas Katie, ni Kat, ni Kittie, ni Cathy et surtout pas Catherine, mais KATHERINE. Et dix-neuf fois, il s’est fait larguer.

Mon avis: Je ne suis pas allée au bout de cette lecture. J’ai détesté le personnage principal, Colin que j’ai trouvé très agaçant. L’intrigue ne m’a pas tenu en haleine. J’ai décidé d’arrêter de le lire car je manque de temps pour lire donc je ne me force plus à lire jusqu’au bout. L’avez-vous lu ? Qu’en avez vous pensé ?

 

« On peut aimer quelqu’un de toutes ses forces, se dit-il. Mais le manque sera toujours plus fort que cet amour. »

*****

Cette fille c’était mon frère     Julie Anne Peters

 

Résumé: Regan voudrait juste être une ado comme les autres. Mais comment trouver sa place dans l’ombre d’un frère génial et populaire ? Un frère dont elle est la seule à partager le secret. Un secret qui ne veut plus l’être et qui va tout bouleverser.

Mon avis: C’est la première fois que je lis un roman qui traite ce domaine. Je ne vais pas vous le dévoiler, cela gâcherait un peu l’effet de surprise. J’ai été touché par Liam, Luna et Regan. J’étais immergée dans la tête de cette dernière, ce qu’elle éprouve, ce qu’elle ressent c’est comme si j’étais là. J’ai adoré cette immersion totale dans l’histoire. La nouveauté du sujet est très intéressante et je trouve important d’aborder ce thème. Seul bémol: des passages un peu longs et pas forcément nécessaires. Mais sinon j’ai beaucoup apprécié cette histoire. 🙂

 

« Soudain, ça m’a frappée : je ne reverrai plus jamais mon frère. Liam. Un trou s’est ouvert dans mon cœur. Un vide, un gouffre. »

*****

 

 

 

Pix: prise sur Pinterest
Lolli

Marseille côté vert

 

DSC00077

 

On connait Marseille pour sa ville, son Mucem, son accent, ses embouteillages, son équipe de foot, pour son port, sa cuisine provençale, sa délinquance, sa saleté, sa diversité culturelle. Mais on parle trop peu du côté vert de Marseille. C’est aussi des collines, des sentiers qui racontent une histoire, celle de Marcel Pagnol écrivain décédé il y a bien longtemps qui nous a touché avec La Gloire de mon père notamment. Aujourd’hui, je vous emmène dans ces collines qui ont été témoins d’une rencontre entre mon cheval et moi même. Et le début d’une amitié profonde, avec mon amie S. ❤

 

DSC00016DSC00037DSC00040DSC00044DSC00059DSC00075DSC00062DSC00047

 

 

 

 

Pix: Marseille . Octobre 2017
Lolli