Pomodoro méthode

DSC09395

 

Comme vous le savez, j’ai délaissé il y a peu le blog pour corriger mon roman. Et vu que je suis quelqu’un qui se disperse facilement, j’ai décidé qu’il me fallait une méthode pour bosser. J’ai découvert la méthode Pomodoro 🙂

Késako ?

C’est une méthode qui vous aide à gérer votre temps de travailler. Vous définissez une tâche à accomplir avec un objectif et c’est parti pour 25 minutes de travail sans distraction. Puis une pause de 5 min pour souffler et c’est reparti pour 25. Tout est fractionné. Il y a 4 cycles de 25 min de boulot et 5 minutes puis une grande pause.

Comment se mettre dans le travail ?

Préparer votre espace de travail c’est très important. Il faut qu’il soit rangé, avec tous les documents nécessaires à porter de main. Vous pouvez vous munir d’une boisson doudou. J’aimais faire ma correction avec un mug de chocolat chaud ou un verre d’ice Tea. Couper le téléphone me semble impératif pour éviter toute distraction. Enlever les pages sur internet ouvertes me semblent être une bonne chose cela m’a aidé. Prévenir vos proches que vous travaillez pour ne pas être déranger. Une petite musique dans le casque nous stimule. Et c’est parti pour 25 min sans interruption !

Quel site ?

J’utilise le site moosti pour appliquer  cette méthode. On peut mettre une sonnerie pour signaler la fin de la séquence, c’est simple et pratique !

 

La méthode Pomodoro a vraiment cadré mes séances de correction et de réécriture, cela a été une belle découverte et me correspond bien. J’ai besoin de poser des limites sans m’éparpiller et cette pratique m’a aidé. Et 25 min, cela passe très vite. 🙂

 

Y a plus qu’à essayer ! Bonne journée 🙂

 

 

 

Pix: ma première montre ou la fille qui s’est mise aux montres à 24 ans.
Lolli

 

 

La cloche a sonné

51afpyvLMnL

 

L’année scolaire s’achève par ici et les élèves vont me manquer. Une page se tourne pour les 3èmes car ils s’envolent vers d’autres horizons. Le dernier jour a été un peu triste, certains vont beaucoup me manquer. On dit qu’il ne faut pas s’attacher mais en passant plus de temps auprès d’eux que leurs propres parents c’est très dur. Alors oui j’avais mes petits chouchous dans mon cœur, cela ne m’a pas empêché d’être impartiale. L’heure des vacances a sonné et je vous ai fait une petite sélection des perles qu’ils ont dit tout au long de l’année. C’était magique parfois 🙂 Attention instant rire !

 

Marseille c’est la capitale de la France

Le Japon c’est la capitale de la Chine

Hitler, il a joué dans quel film ? Et sa femme Staline est une actrice aussi ?

Pédophile, c’est un métier non ?

Des chevales ou des chevals ?

Érable c’est un fruit ou un légume ?

3 et 3 ça fait 10

J’ai une grande cultivation

C’est quoi le présent de l’indicatif ?

Ils ont venu c’est ça ?

Se terre au lieu de se taire

Phacochère c’est un mot anglais ? Mais non c’est français, c’est un chien !

T’as pas la science qui fuse toi !

 

Merci à eux qui ont été parfois mes coups de gueule mais surtout mes joies et petits moments de bonheur ❤

 

 

Pix: Google Images
Lolli

 

 

Lectures sur le transat

IMG_20170613_165011_754

 

Se poser le temps de lire quelques pages, quelques passages, donner rendez vous aux protagonistes de votre roman en cours, quel bonheur ! Je délaisse un peu l’ordinateur pour prendre un livre entre mes mains. Et cette déconnexion me fait du bien.

 

Autre monde: Genèse   Maxime Chattam

 

Résumé: le dernier tome de la saga Autre Monde. La fin d’une belle aventure.

Mon avis: Le dernier tome des aventures de Matt, Ambre et Tobias. Petit pincement au coeur avec une pointe de satisfaction à la fin de la lecture. La boucle est bouclée. J’ai aimé ce dernier tome où les péripéties vont s’enchainer au fur et à mesure. J’ai moins aimé la véritable raison de l’apparition de la Tempête et de la Terre transformée. Une belle fin avec des rebondissements jusqu’à la dernière page. L’Alliance des trois, unis à jamais ❤

 » Ils devenaient adultes à grande vitesse et aucune marche arrière n’était possible lorsqu’on perdait sa cosse d’innocence. Couche après couche, aucun être humain ne peut revêtir des habits devenus trop petits pour lui. « 

*****

Everyting everything    Nicola Yoon

 

Résumé: Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois.

Mon avis: Un engouement total pour ce livre. Des sentiments semblables à ceux que j’ai ressenti en lisant Nos étoiles contraires. Impossible de m’arrêter de lire, j’en voulais toujours plus. Deux personnes qui n’étaient pas destinés à se rencontrer, encore moins à s’aimer. Une jeune fille qui va goûter le monde. J’ai hâte de voir l’adaptation en film, sorti le 21 juin. Une très belle histoire que je vous recommande.

 » Être amoureux de toi, c’est encore mieux que de l’être pour la première fois. C’est comme si c’était la première, la dernière et l’unique fois en même temps. « 

*****

Nous succomber    Jalinda Wilder

 

Résumé: Rejeté par Nell, Jason, la star de l’équipe de football du lycée, se rabat sur la timide et bégayante Becca. Celle-ci a du mal à croire qu’elle va passer la soirée avec le garçon qui obsède ses pensées depuis toujours. Il est si populaire, et elle, si transparente… Aucun d’eux ne se doute encore qu’ils s’apprêtent à vivre une romance des plus torrides. Mais les années d’insouciance sont bientôt rattrapées par l’alcoolisme du père de Jason et la schizophrénie du frère de Becca. Entre la fièvre des premiers émois charnels et les épreuves de la vie, leur passion résistera-t-elle ?

Mon avis: Ce n’est pas la suite de Te succomber même s’il y a des passages qui se croisent. Cette fois, l’accent est mis sur Becca et Jason, les amis de Nell et Kyle. Le titre manque cruellement d’originalité. Il y a des similarités entre les deux livres. Mais j’ai tout de même été touchée par les 2 protagonistes qui essaient d’avancer malgré leurs fêlures. Une écriture agréable, j’ai passé un bon moment. Attention : ce livre s’inscrit dans la catégorie new adult il y a donc des scènes explicites de sexe.

 » Je pourrais t’embrasser jusqu’à en suffoquer.  »

*****

 

Bonne lecture !

 

 

Pix: mon coup de ❤
Lolli

 

Papi

 

DSC06296

 

Tu es parti. D’un coup tu as quitté ce monde. Tout a basculé en un instant. Je ne voulais pas y croire. Papi, je n’ai pas eu assez de temps avec toi. Pas eu le courage de te regarder droit dans les yeux et te dire je t’aime. Je le regrette. Tes petits yeux doux, ton sourire si rare mais si puissant. Je ne les vois plus. Je ne t’entend plus pester contre le monde. Le jardin ne te verra plus avec ton chapeau de paille qui te protégeait pendant ton dur labeur. Les cigales chantent un peu moins fort. Le chat te cherchera, persuadé que tu l’as abandonné. Notre famille est malheureuse papi. A peine parti tu nous manques déjà. Tant de choses à dire mais qui se bousculent dans ma tête. Tu ne verras pas tes arrières petits enfants. Ils te connaitront quand même car je leur parlerai pas toi. Je leur raconterai que tu n’as jamais abandonné, que tu as travaillé dur toute ta vie. Que la terre est notre plus grande richesse et qu’il faut la chérir. Qu’il faut protéger sa famille. Et s’aimer les uns les autres. Au revoir papi. Tu es désormais éternel dans mon cœur.

22/06/2017

 

 

Lolli